MENU

Private Sector

The Lieutenant Governor stands with BASF Germany leadership

Appel à l’action
En 2015, l’Assemblée générale des Nations Unies a adopté les 17 objectifs de développement durable, qui constituent un appel universel à l’action pour mettre fin à la pauvreté, autonomiser les femmes, protéger la planète et faire en sorte qu’un plus grand nombre de personnes dans le monde jouissent de la paix et de la prospérité d’ici 2030. Partout au Canada, des gouvernements, des organismes et des particuliers ont pris fait et cause pour ces objectifs. En Ontario, de nombreuses entreprises du secteur privé avaient déjà mis en place des plans de durabilité et étaient en mesure d’accélérer l’atteinte de leurs cibles en vue de respecter les objectifs du Programme de développement durable à l’horizon 2030. Les petites, moyennes et grandes entreprises travaillent individuellement et collectivement afin d’intensifier leurs efforts et de commencer à transformer leurs modèles, depuis la chaîne d’approvisionnement jusqu’à la vente de produits, en cherchant à s’améliorer et à croître d’année en année.

Sommet sur la durabilité
En 2017, une cinquantaine de dirigeants d’entreprises, de représentants gouvernementaux et d’universitaires se sont réunis pour un sommet sur la durabilité, qui a eu lieu à London, en Ontario. Ils savaient que la collaboration permettrait d’accroître la portée de leurs efforts collectifs. Le sommet a été organisé par 3M Canada. « Nous travaillons en étroite collaboration avec nos fournisseurs, nos clients et nos collectivités, dans le cadre d’activités telles que le sommet du développement durable, afin de partager des idées sur la manière de travailler ensemble pour relever les défis auxquels nous sommes tous confrontés en matière de durabilité », a déclaré Mojdeh Poul, la présidente de l’entreprise à l’époque. La stratégie de durabilité de 3M s’aligne sur les objectifs de développement durable, et l’entreprise a déjà fait de grands progrès par rapport à ses objectifs.

The Lieutenant Governor watched an intro video while visiting 3M in Mississauga

Actions collectives
Les réseaux d’entreprises mènent également des actions collectives. L’organisme torontois Competent Boards offre des services de perfectionnement professionnel et de conseil, dont l’objectif est d’éclairer la réflexion des conseils d’administration, des investisseurs et des dirigeants d’entreprises du monde entier en matière de développement durable. Le Global Compact Network Canada se consacre à aider les entreprises à faire progresser l’atteinte des objectifs de développement durable. Ce réseau fait la promotion des pratiques exemplaires adoptées par les entreprises canadiennes et il met ces dernières en relation avec le Global Compact, le réseau plus vaste mis sur pied par les Nations Unies et qui réunit 13 000 signataires dans plus de 160 pays.

Répercussions mondiales
En 2019, le fabricant de produits électroniques Celestica, de Newmarket, a été l’une des deux entreprises canadiennes figurant au classement mondial des Global 100 Most Sustainable Corporations in the World. Cette entreprise ontarienne est présente dans plus de 29 endroits dans le monde et est reconnue comme un chef de file en matière de durabilité, puisqu’elle intègre les objectifs de développement durable dans sa stratégie d’entreprise. Elle s’attache à intégrer dans sa culture d’entreprise les cinq éléments de son programme de durabilité, soit la durabilité au chapitre des employés, la durabilité environnementale, la bonne gérance des matériaux, les solutions durables et les collectivités durables.

Unilever, une autre entreprise mondiale, a fait d’énormes progrès au chapitre de la croissance durable et de la confiance des consommateurs. Depuis 2008, elle a réduit de 52 % ses émissions de CO2 et elle s’est engagée à améliorer les moyens de subsistance des 746 000 petits agriculteurs qui font partie de sa chaîne d’approvisionnement. Selon Paul Polman, l’ancien président-directeur général de l’entreprise et contributeur à l’exposition Éveil, les objectifs de développement durable offrent aux entreprises un potentiel économique sans précédent; de plus, l’atteinte de ces cibles créerait d’intéressants débouchés commerciaux, qui permettraient de débloquer une croissance économique de plus de 15 000 milliards de dollars et de créer 380 millions d’emplois d’ici 2030.

Finalement, l’entreprise Angora, installée à Collingwood, est un chef de file mondial qui fabrique les plus grandes pièces de verre architectural en Amérique du Nord; on les retrouve à la tour CN ainsi que dans les gratte-ciel de New York. Au-delà de ses produits uniques, ce qui est remarquable au sein de cette entreprise, c’est son approche en matière commerciale, qui place les personnes au cœur de ses réussites, ainsi que ses contributions judicieuses à l’édification d’une collectivité durable.

The Lieutenant Governor

Collaboration et innovation
En 2019, la liste des Canada’s Greenest Employers comptait la société Xerox Canada, dont l’objectif ultime est de devenir une entreprise carboneutre. Le rapport annuel de Xerox sur la responsabilité sociale d’entreprise décrit son vaste programme de développement durable, notamment la manière dont elle favorise la création de nouvelles entreprises. Le Xerox Research Centre of Canada (XRCC) est un établissement de pointe et abrite un pôle d’innovation florissant, qui soutient les jeunes entreprises canadiennes prometteuses et les aide à faire croître leurs activités.

The Lieutenant Governor stands with members of Global Compact in the Music Room at Queen's Park

Réflexion
La durabilité fait partie de ma vie professionnelle, tant maintenant que dans le passé. Certains jours, j’éprouve de la frustration quand j’entends les mêmes débats qu’il y a 30 ans; et pourtant, il y a des moments où je me sens encouragée, quand je vois que de plus en plus de gens adoptent les objectifs de durabilité et passent de la théorie à l’action.

Au fil de mes déplacements partout dans la province, j’ai rencontré des dirigeants d’entreprises, grandes et petites, qui ont une compréhension fondamentale de ce que signifie être durable. De la chocolaterie artisanale Hummingbird Chocolate, à Almonte, qui surveille étroitement sa chaîne d’approvisionnement et dont le magasin est un lieu de rassemblement très apprécié, à l’entreprise 3M, à London, où l’innovation et la technologie sont jumelées à un effort à échelle humaine pour favoriser la durabilité, en passant par le Xerox Research Centre of Canada, à Mississauga, où la prochaine génération d’entreprises est en train de voir le jour, l’Ontario bourdonne d’activité.

Il y a tant d’histoires qui démontrent le rôle fondamental que joue le monde des affaires lorsqu’il s’agit d’associer la prospérité économique inclusive à la cohésion sociale et à la bonne gérance environnementale. On voit souvent chez les gens d’affaires les qualités dont nous avons besoin pour assurer un avenir durable, notamment la capacité de faire preuve d’un leadership visionnaire, le fait de se consacrer à la créativité et à l’innovation, ainsi que la capacité d’instaurer une coopération solide et significative. Et, bien sûr, l’esprit d’entreprise. En termes d’affaires, il s’agit d’un marché inexploité de — disons-le — clients potentiels, mais aussi d’innovateurs et de travailleurs que nous ne pouvons pas nous permettre de laisser derrière nous.

Je suis fière des contributions visionnaires que de nombreux Ontariens du secteur privé apportent. Leur leadership véritablement visionnaire se fait sentir ici, au sein de nos collectivités, et bien au-delà de nos frontières.