MENU

Foire royale agricole d’hiver

The horse show at The Royal Agricultural Winter Fair

La célébration de l’agriculture
Chaque année, après la saison des récoltes en Ontario, les collectivités de toute la province se réunissent lors de foires locales d’automne pour célébrer la ruralité. Pour les habitants des villes comme Toronto, la Royal Agricultural Winter Fair, c’est la campagne à la ville; chaque mois de novembre depuis près d’un siècle, la foire met à l’honneur ce que l’agriculture fait de mieux, les aliments locaux et les concours équestres. Elle est la plus grande foire agricole et équestre intérieure au monde; plus de 300 000 personnes se rendent chaque année à l’Exhibition Place pour y participer.

The Lieutenant Governor speaks with a booth at the Royal Agricultural Winter Fair in 2019

Des animaux-vedettes
Pour un grand nombre de visiteurs, les animaux sont les vedettes de la foire royale et il y en a pour tous les goûts : de la mini-ferme conviviale aux divertissantes expositions canines, en passant par un éventail de concours de bestiaux qui présentent des animaux figurant parmi les meilleurs au monde. La Coupe du lieutenant-gouverneur, dont le lancement est marqué par l’arrivée vice-royale en landau, constitue l’un des principaux attraits du Royal Horse Show. Au cours de cette activité équestre intérieure, des cavaliers et des chevaux de calibre mondial participent à des compétitions de très haut niveau de saut d’obstacles, de concours complet à l’intérieur et de dressage. En 2019, au plus grand plaisir de la foule, le célèbre Carrousel musical de la GRC a fait une démonstration avec un peloton complet de cavaliers sur leurs élégants chevaux noirs.

The Lieutenant Governor with a llama at the Royal Agricultural Winter Fair in 2019

De la ferme à la table
Pour certaines personnes, les aliments constituent le cœur de cette foire, où désormais, l’emblématique tartelette au beurre est en concurrence avec la bière artisanale. Un nouveau pavillon de l’alimentation locale, qui met davantage l’accent sur la qualité et la durabilité, offre aux visiteurs la possibilité de goûter certains des mets les plus innovants de la province et d’en rapporter chez eux. C’est l’occasion pour les entrepreneurs de toutes les régions de l’Ontario de promouvoir leurs produits et de raconter le voyage de ces aliments depuis la ferme jusqu’à la table. Les visiteurs sont toujours impatients de rencontrer les gens derrière ces voyages et d’en apprendre davantage sur ces entreprises agroalimentaires. Ils peuvent également échanger avec des artisans du Nord à propos de leurs produits artisanaux uniques. De plus, lors de cette foire ayant lieu dans la ville la plus multiculturelle du monde, des chefs célèbres font découvrir aux visiteurs des cuisines variées.

Un lieu où s’épanouir
La foire royale, c’est aussi une question d’éducation. Des générations d’élèves se familiarisent avec l’agriculture canadienne grâce à des expériences pratiques. Ils rencontrent des enfants de leur âge, qui vivent en milieu rural et qui redoublent d’efforts pour obtenir les très convoitées distinctions 4-H. Des élèves et des étudiants de tous les âges viennent y écouter des enseignants de l’Université de Guelph parler de leurs découvertes dans le domaine des sciences, des technologies et des arts, ainsi que d’entrepreneuriat, et en quoi tout cela change la façon dont nous cultivons et consommons les aliments. Ils leur expliquent comment les interactions avec l’environnement, les animaux et les ingrédients peuvent nous permettre d’être en meilleure santé, de créer des emplois de haute technologie et de protéger nos ressources naturelles. La Royal Agricultural Winter Fair est le forum idéal pour tenir ce dialogue. Depuis 98 ans, la foire réunit les gens afin de partager des histoires au sujet de leur passé agricole et de caresser de grands rêves pour leur avenir.

The Lieutenant Governor stand with the prize winning Thornloe Cheese at their booth

Réflexion
Mes racines rurales en Saskatchewan et mon expérience au sein des clubs 4-H font en sorte que je me sens très à l’aise à la Royal Agricultural Winter Fair. La foire agricole a également une longue histoire d’accueil des membres de la famille royale, des gouverneurs généraux et des lieutenants-gouverneurs; c’est d’ailleurs le roi George V qui lui a donné le sobriquet de « The Royal » en 1922.

Chaque fois que j’ai eu la chance de me rendre à la foire royale, j’ai eu l’occasion d’apprendre quelque chose de nouveau ou de m’émerveiller, notamment des initiatives en matière de développement économique. L’agriculture et l’alimentation, c’est bien plus que ce que l’on peut constater à première vue. Ainsi, en 2016, j’ai rencontré des représentants de l’entreprise Iroquois Cranberry Growers, qui a fait de ses décadentes canneberges enrobées de chocolat sa spécialité, et en 2017, j’ai participé aux activités de la Campagne pour la laine, qui a bénéficié du soutien de la Fondation du prince au Canada. Je suis toujours repartie de la foire animée d’une conviction renouvelée de la chance que nous avons dans cette province d’avoir accès à autant de talents et d’innovation qui, en fin de compte, nous nourrissent tous.

Aujourd’hui, près d’un siècle après la création de cette foire, il est plus important que jamais de perpétuer de telles occasions d’apprendre et d’être reconnaissants, avec une diversité de régions, de pratiques et de gens qui se rassemblent. C’est une expérience qui favorise la compréhension mutuelle et l’empathie.

Nous pouvons être fiers de l’engagement durable de la foire royale à l’égard du renforcement des piliers de la durabilité. Puisse cette pierre angulaire de la tradition continuer encore longtemps à nous rassembler et à mettre en valeur ce que l’Ontario a de mieux à offrir.