MENU

Visites

Scroll Down

Le public peut visiter les appartements du lieutenant-gouverneur au cours d’une visite guidée de l’édifice de l’Assemblée législative à Queen’s Park. Les visites de l’édifice de l’Assemblée législative durent généralement 30 minutes, et cela comprend la visite aux appartements du lieutenant-gouverneur. Veuillez prendre note que les appartements comprennent un bureau pleinement opérationnel et que des activités officielles peuvent limiter la tenue de visites guidées.

Pour vérifier la disponibilité des visites, veuillez consulter le site Web de l’Assemblée législative.

Il n’y a pas de stationnement à Queen’s Park. Des places de stationnement payantes peuvent toutefois être disponibles à l’Université de Toronto, située à proximité. Il est recommandé d’utiliser les transports en commun. Les plus proches stations de métro sont Queen’s Park et Museum. Le plus proche arrêt de tramway se trouve à l’avenue University, sur la ligne 506 Carlton. Veuillez prévoir le temps nécessaire pour le stationnement et une courte marche en terrain plat jusqu’à l’édifice de l’Assemblée législative.

Les appartements du lieutenant-gouverneur

Situés dans l’aile nord-ouest de l’édifice de l’Assemblée législative de Queen’s Park, à Toronto, les appartements du lieutenant-gouverneur comptent plusieurs salles de réception et locaux administratifs. Ils servent à la fois de bureau de travail, de cadre pour les fonctions officielles et de lieu de hospitalité pour les invités de l’État.

Les appartements du lieutenant-gouverneur sont le théâtre de nombreux événements constitutionnels, comme la nomination et la démission de premiers ministres, l’assermentation de ministres et l’octroi de la sanction royale. C’est également dans ces appartements que sont reçus les chefs d’état et de gouvernement, les diplomates, les consuls et d’autres distingués visiteurs. La lieutenante-gouverneure y accueille en outre divers groupes communautaires lors de réunions, de réceptions et de remises de distinctions.

Les lieutenants-gouverneurs occupent l’édifice de l’Assemblée législative depuis 1937, après la fermeture de la résidence de Chorley Park. Leurs appartements se trouvent dans l’espace autrefois réservé au président de l’Assemblée et à la salle à manger du conseil des ministres, espace qui avait alors été rénové en vue de les accueillir.

Les appartements ont connu leur premier événement public le 4 mai 1938. L’année suivante, le roi George VI et la reine Elizabeth y ont été reçus. Depuis ce temps, la Reine et la plupart des membres éminents de la famille royale y viennent fréquemment lorsqu’ils sont en visite à Toronto.

Le hall principal

Ce hall, qui constitue l’entrée principale des appartements, mène au petit salon, au grand salon et à la salle à manger. Les visiteurs peuvent y admirer des portraits de la Reine, du duc d’Édimbourg et de la lieutenante-gouverneure. On y trouve aussi un grand tableau posthume du premier lieutenant-gouverneur du Haut-Canada, John Graves Simcoe, réalisé par sir Edmund Wyly Grier et prêté par la Bibliothèque publique de Toronto. La table en chêne, les consoles et le lustre de cristal viennent tous de Chorley Park, l’ancienne résidence vice-royale de l’Ontario.

Le petit salon

Le petit salon se distingue par son foyer en pierres entouré de meubles provenant de Chorley Park. Ce lieu chaleureux et agréablement lambrissé se prête bien aux réunions tant officielles qu’informelles, et demeure ouvert aux visiteurs lors des réceptions organisées chez la lieutenante-gouverneure. On y trouve également la table de travail de l’honorable Pauline McGibbon, 22e lieutenante-gouverneure et première femme à représenter la Reine en Ontario.

Le grand salon

Le grand salon est une élégante pièce qui sert fréquemment de cadre à des réceptions. Les canapés, fauteuils, chaises et banquettes, de style Louis XVI, ont été achetés en 1915 à la T. Eaton Company pour l’ancienne résidence vice-royale de Chorley Park. Pendant les fêtes de fin d’année, la pièce se pare en outre d’un sapin dans ses plus beaux atours.

La salle à manger

La salle à manger est l’endroit où la lieutenante-gouverneure reçoit ses invités à déjeuner ou à dîner. Des portes coulissantes s’ouvrent sur le grand salon de manière à pouvoir accueillir davantage de personnes. La table, les chaises et la desserte en chêne, de style jacobin du XVIIe siècle, ont été fabriquées en 1915 pour Chorley Park.

L’escalier

Bordé d’une galerie de portraits d’anciens lieutenants-gouverneurs, l’escalier relie le hall principal au hall supérieur du second étage.

Le hall supérieur

Le hall supérieur sert de cadre informel où les invités peuvent s’asseoir. On peut également y admirer les portraits d’anciens lieutenants-gouverneurs. Des portes mènent à la salle de musique, au bureau de la lieutenante-gouverneure et à une aire de travail pour le personnel.

 

Une grande bannière rouge qui date des années 1820 arbore le chiffre et les armoiries du roi George IV. Originalement créée en l’honneur du roi George III, elle était déjà en route vers l’Amérique du Nord quand ce dernier est mort. Au lieu de remplacer le « III », fait d’un coûteux fil argenté, par le « IV » du nouveau Roi, on a décidé d’ajouter un « I » supplémentaire, créant pour lui le monogramme « G IIII R ».

La salle de musique

La salle de musique, la plus grande des appartements, est la pièce où se déroulent les remises de distinctions, les cérémonies d’assermentation, les concerts, les visionnements de film, les grandes réunions mondaines, de même que la réception du jour de l’An de la lieutenante-gouverneure.

Au-dessus du foyer, on peut voir un tableau représentant Sa Majesté la Reine à l’occasion de son jubilé de diamant, et ailleurs sur les murs, les portraits des plus récents lieutenants-gouverneurs.

C’est le piano qu’on trouve dans l’alcôve qui donne son nom à cette salle. La plus grande partie du mobilier, et le lustre, vient de Chorley Park. Le tapis de laine aux couleurs vives a dû être hissé par la fenêtre de l’alcôve. Le manteau de cheminée en chêne porte une inscription en latin qui signifie « De ces choses, un jour, il fera bon se souvenir ».

Lors d’occasions spéciales de nature plus informelle, cette salle est décorée de canapés et de tables basses; un animateur et des musiciens y divertissent parfois les invités.

Le bureau personnel de la lieutenante-gouverneure

Le bureau est l’endroit où la lieutenante-gouverneure assume ses fonctions officielles et tient des réunions informelles. Elle peut notamment y accorder la sanction royale, signer des documents gouvernementaux et recevoir le premier ministre ou des visiteurs officiels. Les murs sont décorés de peintures provenant de la Collection d’œuvres d’art du gouvernement de l’Ontario. L’étendard vice-royal y est en outre déployé aux côtés des drapeaux du Canada et de l’Ontario.

Anciennes résidences du lieutenant-gouverneur

Presque toutes les administrations des royaumes du Commonwealth entretiennent une résidence officielle pour la Reine et son représentant. Cette résidence — souvent un immeuble historique — constitue un lieu officiel pour les affaires, les cérémonies et les réceptions du gouvernement, tout en servant à accueillir les invités de l’État.

À partir de 1870, les lieutenants-gouverneurs ont vécu, travaillé et tenu des activités publiques dans un édifice situé à l’angle des rues King et Simcoe, au centre-ville de Toronto. De 1912 à 1915, c’est à la maison Pendarves, à l’angle des rues St. George et College, qu’ils ont brièvement logé. En 1915, le représentant de la Couronne a emménagé à Chorley Park, dans le quartier Rosedale de Toronto.

Dans le cadre des élections de 1934, le premier ministre Mitchell Hepburn a axé sa campagne sur la fermeture de la résidence afin de réduire les dépenses gouvernementales; Chorley Park a été forcée de fermer ses portes en 1937.

Chorley Park (1915–1937)

Chorley Park, la dernière résidence officielle du lieutenant-gouverneur, tire son nom de l’étendue de terrain sur laquelle cette impressionnante demeure fut construite, dans le secteur nord de Rosedale. De style « château de la Loire » et conçu par Francis R. Heakes, architecte de la province, l’immeuble a coûté plus de un million de dollars.

Son histoire fut brève — à peine 22 ans — car on jugea que la résidence coûtait trop cher au gouvernement provincial. Elle fut donc vendue, et tout son contenu fut mis aux enchères en 1938.

Pendarves, ou maison Cumberland (1912–1914)

La maison Pendarves, située à l’angle des rues St. George et College, fut brièvement occupée par les lieutenants-gouverneurs Sir John Gibson et Sir John Hendrie, jusqu’à l’aménagement de Chorley Park en 1915. Rebaptisé « maison Cumberland », l’édifice loge maintenant le Centre for International Experience de l’Université de Toronto.

L’ancienne résidence du lieutenant-gouverneur, ou Old Government House (1870–1912)

En 1867, à l’aube de la Confédération, le gouvernement crut nécessaire de se doter d’une résidence officielle plus impressionnante. L’immeuble, maintenant connu sous le nom de « Old Government House », fut alors érigé au coût d’un peu plus de 100 000 $. De style français moderne, il fut conçu par la firme torontoise d’architectes Gundry et Langley, pour ensuite être occupé en 1870 par William Pearse Howland.

Située sur l’emplacement de l’ancienne maison Elmsley, à l’angle des rues King et Simcoe, la résidence avait pour voisins d’intersection le Upper Canada College, le British Saloon et l’église presbytérienne St. Andrew. Il ne faut donc pas s’étonner que ce carrefour ait été surnommé « Education, Damnation, Legislation, and Salutation » (éducation, damnation, législation et salutation).

L’immeuble servit de résidence officielle jusqu’en 1912, lorsque le quartier fut jugé inconvenant en raison de la construction de bâtiments commerciaux, de l’aménagement d’une voie ferrée et du déménagement de l’Assemblée législative dans un nouvel édifice à Queen’s Park. L’emplacement fut vendu au Chemin de fer Canadien Pacifique et l’immeuble fut démoli

La villa Elmsley (1849–1851)

La villa Elmsley fut occupée par James Bruce, comte d’Elgin et de Kincardine, mieux connu sous le nom de Lord Elgin, qui fut gouverneur général de la colonie du Canada-Uni de 1849 à 1851.

La maison Elmsley et la maison Beverley (1815–1841)

La maison Beverley servit de résidence officielle pendant quelque temps. Achetée en 1817 par Sir John Beverley Robinson, elle fut occupée par Lord Sydenham de 1839 à 1840 lorsque ce dernier vint à Toronto pour réaliser l’union du Haut-Canada et du Bas-Canada. Elle fut ensuite récupérée par la famille Robinson qui l’occupa jusqu’en 1912, année où elle fut démolie.

Après la guerre, le gouvernement fit l’acquisition de la maison Elmsley, résidence du juge en chef John Elmsley, située à l’angle sud-ouest des rues King et Simcoe, et en fit la résidence officielle de la province.

L’immeuble a ainsi accueilli les lieutenants-gouverneurs jusqu’en 1841; Francis Gore, Sir Peregrine Maitland, Sir John Colborne, Sir Francis Bond Head et Sir George Arthur y ont habité.

La nouvelle résidence du lieutenant-gouverneur, ou New Government House (1800–1813)

En 1800, des fonds publics servirent pour la première fois à la construction d’une nouvelle résidence officielle. Conçu par le capitaine Robert Pilkington, l’immeuble en forme de « U » à un étage était situé près du fort français, dans l’ouest de la ville.

Peter Hunter, Alexander Grant, Francis Gore, Sir Isaac Brock et Roger Hale Sheaffe l’ont occupé.

En 1813, l’immeuble fut détruit lors d’une explosion durant l’invasion de York par les Américains.

Russell Abbey (1796–1799)

Le successeur de John Graves Simcoe, Peter Russell, a occupé sa propre maison, Russell Abbey, située à l’angle sud-ouest des rues Princess et Front.

Castle Frank (1795–1796)

En juillet 1793, John Graves Simcoe se rendit dans la ville de York (aujourd’hui Toronto) pour y établir la nouvelle capitale du Haut-Canada. Pendant deux ans, il vécut dans une tente ou un abri de toile à proximité du vieux fort, à l’entrée du port.

En 1795, Simcoe construisit une résidence d’été qu’il nomma Castle Frank, en l’honneur de son fils aîné et héritier, Francis. Aucuns fonds publics n’avaient alors été mobilisés. Le bâtiment était fait de rondins recouverts de planches horizontales dans le style « temple grec », populaire à l’époque.

Un dessin réalisé par Elizabeth Simcoe montre que la résidence jouissait d’une vue impressionnante tant sur la ville que sur la rivière Don. Castle Frank, désertée et mal entretenue, fut détruite par le feu en 1829.

Navy Hall (1792–1793)

En juillet 1792, le premier lieutenant-gouverneur du Haut-Canada, John Graves Simcoe, arriva à Newark (aujourd’hui Niagara-on-the-Lake), capitale originelle de la province. Il s’établit alors à Navy Hall, première résidence officielle et siège initial de l’Assemblée provinciale.