MENU

Publication : Rapport d’activité (avril 2018 – mars 2019)

Rapport d’activité (avril 2018 – mars 2019)

L’honorable Elizabeth Dowdeswell a été investie comme 29e lieutenante-gouverneure de l’Ontario en septembre 2014. Ce rapport présente les faits saillants des activités publiques de la lieutenante-gouverneure d’avril 2018 à mars 2019.

Télégarger le rapport en format PDF (1,1 Ko)

Un message de la lieutenante-gouverneure

Les rapports annuels sont de précieux documents axés sur la responsabilisation. Le peuple de l’Ontario mérite de savoir ce que je fais et comment les fonds publics sont dépensés. Tout aussi important à mes yeux, de tels rapports donnent aux Ontariens l’occasion de voir leur province comme je la vois au quotidien.

En ces temps changeants et souvent incertains, les gens de l’Ontario font de grandes choses. Je le sais, parce que je l’ai vu. Au cours des quelque 716 activités publiques auxquelles j’ai participé cette année, j’ai été témoin d’un sens renouvelé de santé civique et de fierté au sein des collectivités des quatre coins de notre province.

Mus par l’espoir d’un avenir meilleur, les Ontariens conçoivent de nouvelles façons d’interagir les uns avec les autres, et sont nombreux à lutter contre la vague d’isolationnisme et de pensée insulaire qui déferle dans bien des régions du monde.

Ils édifient une société plus juste et plus résiliente qui sera capable de s’attaquer de front aux défis encore inconnus des années à venir. La réussite nous sourit, tirant le maximum des ressources sur lesquelles nous avons le privilège de pouvoir compter et des outils que nous avons créés pour nous-mêmes, qu’il s’agisse d’arts, d’innovations scientifiques et technologiques ou de nouvelles méthodes pour aborder les problèmes les plus complexes.

Les Ontariens sont résolus à porter les valeurs de l’inclusion, de la générosité et de l’aide à autrui. Qui plus est, en notre qualité de citoyens du monde, nous saisissons à bras ouverts l’occasion et l’obligation d’entrer en lien avec les gens et les peuples qui transcendent nos frontières.

Il reste toutefois encore beaucoup à faire, et je me réjouis à l’idée que nous continuerons de fièrement unir nos forces au cours de l’année à venir.