MENU

Renseignements généraux : Un « conseil » à la chapelle royale

Le 12 juin 2019, un rassemblement historique des représentants de la reine au Canada, des commissaires territoriaux, du chef national de l’Assemblée des Premières Nations, Perry Bellegarde, aura lieu à la chapelle royale du Collège Massey, à Toronto, qui a récemment été désignée. La gouverneure générale du Canada, les lieutenants-gouverneurs et les commissaires territoriaux se réunissent à l’occasion de leur conférence annuelle et commenceront en rendant hommage à la relation unique et durable entre la Couronne et les peuples autochtones lors d’une cérémonie.

La cérémonie au Collège Massey (aussi appelé « conseil »), semblable à celles qui ont eu lieu entre les dirigeants Premières Nations et les représentants de la Couronne pendant des siècles, honore le caractère historique de cette rencontre et commencera par l’allumage d’un feu sacré au lever du soleil. Ces « conseil » permettent de promouvoir une vision d’une relation mutuellement respectueuse entre les premiers peuples et les colons au Canada.

En hommage à cet important acte de réconciliation, la Fiducie du patrimoine ontarien dévoilera, dans ce lieu unique, une plaque commémorative qui sera installée à la chapelle.

Aperçu de l’événement :

Heure Déroulement Explication
5 h 30 Allumage du feu sacré

 

 
7 h 30 Chanson d’ouverture par l’Aîné Gary Sault de la Première Nation des Mississaugas de Credit

 

 
7 h 40 Mot de bienvenue du Dre Elizabeth Smyth, vice-présidente, conseil d’administration,Collège Massey

 

 
7 h 45 Mot de bienvenue du chef R. Stacey Laforme, de la Première Nation des Mississaugas de Credit Au nom de la Première Nation hôte, le chef Laforme accueillera les visiteurs sur le territoire
7 h 55 Allocution prononcée par l’honorable Elizabeth Dowdeswell, lieutenante-gouverneure de l’Ontario Son Honneur, en tant qu’hôte de la conférence vice-royale, répondra au nom de ses collègues
8 h 00 Tabac offert par les représentants de la Reine au Canada La gouverneure générale, les lieutenants-gouverneurs et les commissaires territoriaux offriront du tabac à l’Aîné Gary Sault
8 h 10 Les vice-royaux et les dirigeants Premières Nations s’uniront dans une danse en cercle autour du feu sacré

 

 
8 h 20 Dévoilement d’une plaque commémorative par la Fiducie du patrimoine ontarien

 

Une plaque bleue en anglais, en français et en anishinaabemowin (ojibwé) sera dévoilée pour souligner cet événement

 

Chapelle royale au Collège Massey

En 2014, le Collège Massey a demandé au palais de Buckingham de redonner à la chapelle Sainte-Catherine le titre de chapelle royale dans l’espoir que la Proclamation royale de 1763 et le Traité du Niagara de 1764 soient mis en évidence pour reconnaître l’histoire complexe et souvent douloureuse entre la Couronne et les nations autochtones, ainsi que le besoin de réconciliation à venir. La pétition a été approuvée par la Reine et annoncée lors du 150eanniversaire de la Confédération, en 2017.

À Anishinaabek, la chapelle royale du Collège Massey s’appelle Gi-Chi-Twaa Gimaa Kwe Mississauga Anishinaabek AName Amik (l’endroit sacré de la Reine à Anishinaabek), un nom créé par James Shawana, professeur de langue anishinaabek à l’école primaire Lloyd S. King à Hagersville, en Ontario.

Chapelles royales au Canada

Les chapelles royales sont des établissements religieux auxquels le monarque a accordé une rare distinction honorifique en reconnaissance de leur rôle ou de leur place unique.

La chapelle royale de Massey est la troisième chapelle du genre au Canada, les autres sont situées à Brantford et à Desoronto en Ontario. Il s’agit de la première chapelle royale inter-religion et interconfessionnelle et de la seule avec un nom en langue autochtone.

Ces établissements sont les symboles de la parenté et de la relation de longue date entre la Couronne au Canada et les peuples autochtones.

Chapelle royale – paquets de tabac

L’acte d’offrir des cadeaux par les représentants de la Reine est un protocole de longue date dans la relation entre la Couronne et les peuples autochtones. Les premières réunions entre les dirigeants autochtones et les représentants coloniaux (parfois appelés « conseils ») comprenaient traditionnellement un échange de médaillons et d’autres cadeaux comme le tabac, en guise de geste de respect mutuel.

Les paquets de tabac sont de petites quantités de tabac en vrac enveloppées dans des carrées de coton qui sont noués sur le dessus. La présentation de paquets de tabac aux Aînés, aux chefs, aux enseignants et à d’autres membres de la communauté autochtone est un protocole traditionnel observé à la chapelle royale. La chapelle de Massey cultive son propre tabac spécialement pour ces cérémonies importantes.

Le tabac présenté par la gouverneure générale, les lieutenants-gouverneurs et les commissaires territoriaux est enveloppé dans un carré de coton rouge (le rouge étant la couleur réservée aux invités d’honneur) et attaché avec un ruban violet (le violet symbolise la relation de la chapelle avec la Couronne). Chaque paquet de tabac portera les armoiries peintes à la main du représentant vice-royal qui le présente.

Plaque de la Fiducie du patrimoine ontarien

En reconnaissance du caractère historique de la rencontre entre tous les représentants canadiens de la reine et les hauts dirigeants autochtones à la chapelle royale, le Collège Massey a demandé et reçu une plaque historique de la Fiducie du patrimoine ontarien pour souligner l’occasion.

Conférence annuelle de la gouverneure générale, des lieutenants-gouverneurs et des commissaires territoriaux

Depuis les années 1970, les représentants canadiens de la Reine – la gouverneure générale et les lieutenants-gouverneurs, ainsi que les commissaires territoriaux – se réunissent chaque année pour comparer et élaborer des pratiques exemplaires en matière de constitution, d’engagement communautaire, de protocole et de cérémonie. Ces conférences sont des occasions vitales pour le renforcement et le développement des capacités des représentants vice-royaux.

Texte de la plaque :

A Council at the Chapel Royal

Honouring the kinship kindled by the treaty relationships between First Peoples and the Crown, Indigenous leaders gathered here on June 11, 2019, with the Governor General, Lieutenant Governors, and Territorial Commissioners of Canada to hear an address by the National Chief of the Assembly of First Nations. A Sacred Fire burned to mark this unprecedented council.

Gii wii maandooshkaawad Ogima Kwe Anamhewin Gamig.

Nimauwijiidimin si daashin damang Aagowidewin omaujii Anishinaabe bemaadizhwin owedi daa Ki nang.

Ogimag dash maujidiwag, June 11, 2019. Ishkode dazhagide wi onjii izhichigewin.

Un conseil à la chapelle royale

En l’honneur de l’affiliation établie par les rapports fondés

sur des traités entre les Premiers Peuples et la Couronne, des

leaders autochtones se sont rassemblés ici le 11 juin 2019,

en compagnie de la gouverneure générale, des lieutenants-gouverneurs et des commissaires territoriaux du Canada pour entendre un discours du chef national de l’Assemblée des Premières Nations. Un feu sacré a été allumé pour marquer ce conseil sans précédent.

Le libellé apparaît en trois langues : l’anglais, le français et l’anishinaabemowin (ojibwé). Les Nations Unies ont proclamé 2019 comme étant l’année des langues autochtones.

Après son dévoilement, la plaque sera installée en permanence dans la chapelle royale.